hero-post-image
Image header Eddy Bodart-1
Allergie ExAller®

Entretien avec le Pr. Bodart

Le Professeur Eddy Bodart est pneumo-allergologue pédiatrique au CHU UCL Namur (Belgique). Ancien président et du Groupe Belge de Pneumologie Pédiatrique, il est également Professeur de pédiatrie aux universités UNamur et UCL. Il est l'auteur de nombreuses publications reconnues au niveau national et Européen.

 

Nous avons pu rencontrer dernièrement le Pr. Bodart à la Clinique Universitaire UCL à Mont-Godinne, et il a accepté de répondre à nos questions au sujet de l'allergie aux acariens et du spray anti-acariens ExAller®.

Retrouvez ci-dessous la liste des thèmes abordés avec le Pr. Bodart lors de notre entretien.


 

 

L'allergie aux acariens nous concerne tous

E1 Lallergie aux acariens nous concerne tous

Est-ce que l’allergie aux acariens est très répandue?

Je voudrais d’abord préciser que pour l’organisation de la santé OMS, l’allergie au sens large représente aujourd’hui la 4ème maladie chronique la plus fréquente, ce qui clairement en fait un problème de santé publique.

Dans nos pays industrialisés, actuellement on a entre 15% et 20% de patients allergiques, qui le savent ou qui ne le savent pas d’ailleurs parce que le diagnostic n’a pas été posé chez chaque patient potentiellement allergique.

Et la prévision est très alarmante puisque pour 2050, on nous prédit 50% d’allergiques, quasi 1 patient sur 2, dont la moitié serait allergique aux acariens."

Pourquoi l’allergie aux acariens se répand de plus en plus?

"Si on veut comprendre se demander pourquoi les allergiques aux acariens ne font qu’augmenter, je pense que les explications sont finalement faciles à comprendre.

"L’allergie est une sorte de déséquilibre du système immunitaire que nous renforçons par notre mode de vie actuel"

L’allergie est une sorte de déséquilibre du système immunitaire que nous renforçons par notre mode de vie actuel.

  • Nos habitations de plus en plus isolées (et donc moins bien ventilées) et plus humides à certaines périodes de l’année
  • Notre vie de plus en plus stressante
  • Le recours aux antibiotiques qui est de plus en plus précoce et fréquent
  • Les particules de diesel sont des inducteurs hyper puissants qui déséquilibrent cette balance immunitaire
  • Et les programmes de vaccination de nos enfants de plus en plus importants qui les protègent contre toute une série de maladies mais qui fait qu’ils en attraperont d’autres

 

 

Le diagnostic de l'allergie aux acariens

E2 Le diagnostic de lallergie aux acariens

Comment posez-vous le diagnostic de l'allergie aux acariens?

1. Observation des symptômes et des antécédents familiaux

Cliniquement, les symptômes permettent déjà d’évoquer un diagnostic. Je parlerai de ces symptômes dans un instant.

D’autre part, on retrouve souvent une hérédité familiale. Si des membres de la fratrie ou des parents sont allergiques, alors il y a un risque que l’enfant le devienne aussi.

"Si des membres de famille sont allergiques, alors il y a un risque que l’enfant le devienne aussi"

2. Test cutané

Dans un deuxième temps on confirme notre suspicion clinique par des tests sur la peau qu’on réalise toujours sous le couvert d’un test témoin qui permettra d’interpréter les autres tests.

3. Test biologique

Et finalement nous confirmons ce test cutané par une biologie à la recherche d’anticorps spécifiques contre l’allergène suspecté.

Ça nous permet d’avoir une triade (test cutané, biologie, histoire clinique) qui va dans le même sens et qui nous permet de confirmer l’allergie.

 

 

Les symptômes de l'allergie aux acariens

E3 Les symptômes de lallergie aux acariens

Quels sont les principaux symptômes de l'allergie aux acariens?

Les symptômes de l’allergie aux acariens peuvent toucher plusieurs organes:

      • La peau
      • Les voies respiratoires supérieures avec les yeux et le nez
      • Les voies respiratoires inférieures avec les bronches

1. La peau

La peau, c’est l’eczéma ou la dermatite atopique qui entraîne un chatouillement local, des rougeurs cutanées, et parfois des surinfections.

2. Les yeux et le nez

Au niveau des yeux, on observe un larmoiement, un gonflement des paupières, un chatouillement au niveau des yeux, voire une conjonctivite.

Au niveau du nez, le symptôme cardinal c’est l’obstruction nasale qui empêche de respirer normalement par le nez.

Des salves d’éternuement qui surviennent souvent au petit matin.
Et le chatouillement au niveau du nez associé éventuellement à une rhinorrhée.

3. Les bronches

Au niveau des bronches il faut bien parler d’asthme, puisque c’est d’asthme qu’il s’agit avec des quintes de toux à prédominance nocturne, avec des sensations d’oppression surtout à l’effort. Ces sensations d’oppression peuvent également survenir lors d’une exposition à une charge d’allergènes, en particulier ici aux acariens. Très important, ça peut survenir dans une chambre à coucher avec un matelas qui n’a pas été traité.

"L'asthme peut survenir dans une chambre avec un matelas qui n'a pas été traité"

 

 

L'avis du Pr. Bodart sur le spray anti-acariens ExAller®

E4 Lavis du Pr. Bodart sur le spray anti-acariens ExAller

Quelle est votre expérience avec le produit ExAller®?

Ce produit existe en Belgique maintenant depuis plus de 7 ans et je dois bien dire que j’ai sans doute été l’un des premiers francophones à l’utiliser.

"Les retours de mes patients sur le produit ExAller® sont très positifs"

Les retours sont très positifs mais je vais d’abord commencer par ma propre perception du produit, et ce que je vois s’améliorer au fil des consultations.

Quels résultats observez-vous?

D’abord, l’amélioration est rapide, quelques semaines à quelques mois.

"L'atténuation des symptômes est rapide"

Un patient qui fait des quintes de toux pendant la nuit, voit ses symptômes s’atténuer et ses quintes s’amender. Un patient qui éternuait au petit matin systématiquement, n’éternue plus. Un patient qui dormait mal parce que son nez était bouché, retrouve une ventilation nasale normale. Il respire normalement et donc dort tout à fait normalement.

Quelles sont les bienfaits chez les enfants?

Les retours des parents sont liés à cette amélioration des symptômes chez leur enfant. Un enfant qui dort bien pendant la nuit va sans doute mieux réussir sa scolarité qu’un enfant qui a un sommeil perturbé et qui ne récupère pas pendant la nuit.

"Chez les enfants, j'observe des redoublements de classe moins fréquents avec l'utilisation de ce produit"

Clairement on a donc des absentéismes scolaires, et peut-être même des redoublements de classes bien moins fréquents avec l’utilisation de ce produit.

Quelle sont les impacts pour les parents de ces enfants?

Lorsqu’un enfant n’a pas dormi pendant la nuit et donc ne peut pas fréquenter l’école parce qu’il a fait une petite crise allergique, les parents sont confrontés à la garde de leur enfant. Ils doivent soit prendre congé eux-mêmes, soit trouver une gardienne ou un grand-parent disponible. Donc avec un absentéisme scolaire moins important, on observe aussi un absentéisme des parents au travail moins important.

 

 

La facilité d'utilisation du traitement anti-acariens ExAller®

E7 La facilité dutilisation du traitement anti-acariens ExAller

Est-ce que le produit ExAller® est facile à utiliser?

"ExAller® est facile d'emploi et ne prend que quelques minutes à appliquer"

Ce produit est facile d’emploi puisqu’il ne prend que quelques minutes à appliquer. La literie est facilement traitée avec un traitement qui a lieu d’abord toutes les semaines puis très rapidement uniquement une fois par mois. Avec une éradication ou tout cas une diminution drastique de la population des acariens qui survient à partir du deuxième ou troisième mois de traitement.

 

 

Le risque de complications chez l'enfant allergique aux acariens

E5 Le risque de complications chez lenfant allergique aux acariens

Un enfant souffrant d’une allergique aux acariens a 40 à 50% de chances d’évoluer vers l’asthme. Mais si on agit suffisamment tôt, peut-on l’éviter?

"Un enfant allergique aux acariens à 40-50% de chances d'évoluer vers l'asthme, sauf si on agit suffisamment tôt"

Pour un enfant dont l’allergie aux acariens est diagnostiquée et prise en charge suffisamment tôt, cad au stade de la rhinite et des voies respiratoires supérieures, j’ai vraiment l’impression, pas encore la conviction formelle mais l’impression, que son évolution vers l’asthme sera freinée.

 

 

La prise en charge de l'allergie aux acariens

E6 La prise en charge de lallergie aux acariens

Comment prenez-vous en charge l’allergie aux acariens?

On va évoluer par paliers, du plus nécessaire, pour ne pas dire de l’obligatoire, au moins fréquent parce que sans doute encore aujourd’hui le plus coûteux.

Priorité 1 : éliminer la source cad les acariens (éviction)

Le plus facile, le plus nécessaire et le plus obligatoire, c’est l’éviction de l’allergène. En l’occurrence ici, l’acarien.

C’est surtout l’environnement immédiat, cad la chambre à coucher, qu’il va falloir améliorer. C’est dans notre chambre que nous passons le plus de temps, puisque nous y dormons chaque nuit. Donc cet environnement-là doit vraiment être amélioré de manière la plus importante possible.

"L’éviction de l'allergène est donc une prise en charge obligatoire"

L’éviction est donc une prise en charge obligatoire, et dans le cas de l’enfant c’est aussi la possibilité d’éviter que ses symptômes respiratoires supérieurs entraînent un jour des symptômes respiratoires inférieurs.

Palier 2: la prise en charge médicamenteuse

Le deuxième palier est la prise en charge médicamenteuse. Les médicaments antihistaminiques n’ont pas leur place sans doute dans l’allergie aux acariens car il s’agit d’une allergie perannuelle (à l’inverse des allergies saisonnières comment celle au pollen).

"L'allergie aux acariens est perannuelle. Il faudrait donc prendre des médicaments toute l'année, ce qui n'est pas raisonnable"

Il faudrait donc imaginer prendre des médicaments toute l’année. Ce n’est pas raisonnable, surtout en terme de leur passage au niveau de la barrière hématoencéphalique et d’effets secondaires potentiels. Chez l’enfant, même si les parents ne s’en rendent pas compte, sa mémoire peut diminuer à cause de cette prise prolongée de médicaments.

La pierre angulaire de l’asthme par ailleurs, est la corticothérapie inhalée. Vous savez qu’il existe un certain degré de corticophobie, et que même si l’on prescrit le bon médicament, il faut encore le prendre au long court. Le traitement de l’asthme n’est pas un traitement minute, c’est un traitement prolongé. Et malheureusement on voit très souvent qu’avec les corticoïdes, après quelques semaines ou quelques mois d’utilisation lorsque les symptômes ont diminué, on abandonne le traitement. Alors que l’inflammation est toujours présente au niveau des bronches!

Palier 3: la désensibilisation

Le troisième palier, c’est l’induction d’une tolérance en injectant l’allergène, soit par voie sous-cutanée, soit par voie sublinguale, soit éventuellement bientôt par voie orale. C’est la désensibilisation allergénique, qui pour l’instant dans certains pays est encore mal prise en charge par la sécurité sociale. Elle n’est pas remboursée, et elle est coûteuse.

Dernière option: les biothérapies

Enfin, les biothérapies, les anticorps monoclonaux anti IGE, qui sont les anticorps de l’allergie et anti-éosinophiles, les globules blancs de l’allergie, représentent la dernière possibilité de traitement dans les asthmes pédiatriques ou adultes vraiment très sévères qu’on ne parvient pas à contrôler par les trois palier précédents que je vous rappelle encore une fois :

  1. Éviction obligatoire, nécessaire, incontournable
  2. Médicaments, avec la corticothérapie comme pierre angulaire
  3. Désensibilisation, quelle que soit la voie que l’on privilégie pour l’administrer

 

Nous tenons à remercier chaleureusement le Pr. Bodart pour l'entretien qu'il nous a accordé, et pour toutes les précieuses explications qu'il nous a données au sujet de l'allergie aux acariens. Nous le remercions également d'avoir partagé son expérience avec notre solution anti-acariens ExAller®.

 

Interview Pr. Bodart

Écrit le 08 mars 2021

Interview Pr. Bodart

Pr. Eddy Bodart a 30 ans de pratique en tant que pneumo-allergologue pédiatrique et professeur d'université. Basé en Belgique, il occupe plusieurs postes et est titulaire de nombreuses publications : ancien président du Groupe Belge de Pneumologie Pédiatrique GBPP, chef associé du service pédiatrique à la Clinique Universitaire de Mont-Godinne, et

Articles liés

Il est important d'empêcher les allergies de s'aggraver
Allergie

Il est important d'empêcher les allergies de s'aggraver

Les allergies chroniques sont responsables d’inconfort, perturbent le sommeil et provoquent une baisse du rendement au travail et à l'école chez les ...

Lire plus
Exploration de l’allergénicité d'ExAller®
ExAller®

Exploration de l’allergénicité d'ExAller®

Etant donné que le spray anti-acariens ExAller® est une solution à base d'huiles essentielles, et que ces dernières sont connues pour générer parfois ...

Lire plus

Abonnez-vous à notre newsletter?