hero-post-image
Image header Eddy Bodart-1
Allergie ExAller®

Les 4 paliers du traitement de l'allergie

Une personne sur quatre souffre d'allergie aux acariens. Se tourner vers un traitement médicamenteux comme les antihistaminiques semble pour beaucoup une évidence. Pourtant, le Pr Eddy Bodart nous explique que la prise en charge de l'allergie se fait par paliers, du plus nécessaire/obligatoire, au moins fréquent et plus coûteux:


4 paliers allergie (3)

E6 La prise en charge de lallergie aux acariens

 

Palier 1 (la priorité) - l'éviction ou élimination (de la source) des allergènes: les acariens.

Le traitement le plus facile, le plus nécessaire et le plus obligatoire, c’est l’éviction de la source de l’allergène. En l’occurrence ici, l’acarien.

C’est surtout la chambre à coucher, qu’il va falloir améliorer. En effet, c’est dans notre chambre que nous passons le plus de temps, puisque nous y dormons chaque nuit. 

"L’éviction de l'allergène est donc une prise en charge obligatoire"

L’éviction est une prise en charge obligatoire, et dans le cas de l’enfant, c’est aussi la possibilité d’éviter que ses symptômes respiratoires supérieurs entraînent un jour des symptômes respiratoires inférieurs.

Ceci peut se faire à l'aide des solutions anti-acariens de ExAller®.

 

Palier 2 - la prise en charge médicamenteuse

Le deuxième palier est la prise en charge médicamenteuse. Pour l’allergie aux acariens, les médicaments antihistaminiques n’ont pas leur place car il s’agit d’une allergie perannuelle (à l’inverse des allergies saisonnières comment celle au pollen). Il faudrait donc prendre des médicaments toute l’année. Ceci n’est pas raisonnable, surtout vu leur passage au niveau de la barrière hématoencéphalique et d’effets secondaires potentiels. Chez l’enfant, même si les parents ne s’en rendent pas compte, sa mémoire peut diminuer à cause de cette prise prolongée de médicaments.

"L'allergie aux acariens est perannuelle. Il faudrait donc prendre des médicaments toute l'année, ce qui n'est pas raisonnable"

La pierre angulaire de l’asthme par ailleurs, est la corticothérapie inhalée. Il existe un certain degré de corticophobie, et que même si l’on prescrit le bon médicament, il faut encore qu'il soit pris sur le long terme. Or, on voit très souvent qu’après quelques semaines ou quelques mois d’utilisation, lorsque les symptômes ont diminué, le patient abandonne le traitement. Pourtant l’inflammation est toujours présente au niveau des bronches!

Palier 3 - la désensibilisation

Le troisième palier, c’est l’induction d’une tolérance en injectant l’allergène, soit par voie sous-cutanée, soit par voie sublinguale, soit éventuellement bientôt par voie orale. C’est la désensibilisation allergénique, qui pour l’instant dans certains pays est encore mal prise en charge par la sécurité sociale. Elle n’est pas remboursée, et elle est coûteuse.

Palier 4 (Dernière option) - les biothérapies

Enfin, les biothérapies représentent la dernière possibilité de traitement dans les asthmes pédiatriques ou adultes vraiment très sévères qu’on ne parvient pas à contrôler par les trois palier précédents:

  1. Élimination ou éviction obligatoire, nécessaire, incontournable
  2. Médicaments, avec la corticothérapie comme pierre angulaire
  3. Désensibilisation, quelle que soit la voie que l’on privilégie pour l’administrer
Interview Pr. Bodart

Écrit le 07 septembre 2021

Interview Pr. Bodart

Pr. Eddy Bodart a 30 ans de pratique en tant que pneumo-allergologue pédiatrique et professeur d'université. Basé en Belgique, il occupe plusieurs postes et est titulaire de nombreuses publications : ancien président du Groupe Belge de Pneumologie Pédiatrique GBPP, chef associé du service pédiatrique à la Clinique Universitaire de Mont-Godinne, et

Articles liés

Impacts et conséquences de l'allergie aux acariens
Allergie

Impacts et conséquences de l'allergie aux acariens

Un éternuement ou deux, et une légère congestion nasale ne sont pas les seules conséquences de l'allergie aux acariens. Si vous êtes sensible aux ...

Lire plus
Confirmation clinique de la fiabilité de l'autotest ExAller®
ExAller®

Confirmation clinique de la fiabilité de l'autotest ExAller®

La fiabilité de l'autotest ExAller® a été démontrée une première fois in vitro en 2018 en Italie par le laboratoire spécialisé Prima Lab. Lors de son ...

Lire plus

Abonnez-vous à notre newsletter?